Festival : Les Maths dans tous leurs états

Un moment fort de l’action de l’association est l’organisation de son festival international « Les maths dans tous leurs états ». Il a lieu tous les ans en mars depuis 2017, en lien avec la thématique de la semaine des mathématiques : Maths et langage (2017), Math et mouvement (2018), Jouons ensemble aux mathématiques (2019), Mettons en scène les mathématiques (2020), Maths et Société (2021). 

La semaine des mathématiques a été instaurée par le Ministère de l’Education Nationale, qui propose d’organiser des événements dans toute la France pour renforcer l’attractivité de la discipline. La sixième édition du festival aura lieu du 8 au 25 mars 2022, à l’occasion de la dixième édition de la semaine des Mathématiques. Le thème de cette édition est Maths en Forme(s). 

Le festival intègre la journée mondiale des mathématiques qui a lieu le 14 mars avec comme thématique « Les mathématiques s’unissent ».

En venant au festival «Les maths dans tous leurs états», chacun y trouve ce qui lui correspond, l’intrigue, le fascine, l’apaise par rapport à une appréhension collective, ou tout simplement l’amuse dans son expérimentation nouvelle des Mathématiques. Le festival s’adresse ainsi à toutes et à tous. Les ateliers sont adaptés pour accueillir les élèves en situation de handicap. L’association Les Maths En Scène cherche également à favoriser l’inclusion.

Le festival s’articule autour de 12 pôles illustrant les liens forts entre les mathématiques, les arts et la culture ainsi que ceux entre mathématiques, informatique et sciences du numérique qui ont aujourd’hui envahi nos vies professionnelles et personnelles. Les ateliers sont animés par des chercheurs, des doctorants, des ingénieurs, des médiateurs scientifiques, des enseignants, des étudiants , lycéens et collègiens. En effet, des lycéens et collégiens proposent aussi leurs propres ateliers, élaborés avec les clubs mathématiques de leurs établissements.

8 au 25 mars 2022 

Les parrains pour la 6ème édition

© ETH Zürich – Giulia Marthaler 

Indira Chatterji, après des études en Suisse et aux États Unis, est actuellement professeur à l’université de Nice. Ses travaux portent sur la géométrie des groupes et elle a appliqué ses idées dans des domaines aussi variés que les algèbres d’opérateurs, la cryptographie ou les marches aléatoires. En dehors de sa recherche, elle milite pour une communauté mathématique plus inclusive et une meilleure diffusion de cette discipline.

Alessio Figalli est professeur de mathématiques à l’École polytechnique fédérale de Zurich. Il a obtenu la médaille Fields en 2018 pour ses contributions à la théorie du transport optimal, un problème mathématique très important sur l’allocation optimale des ressources, qui a été formalisé pour la première fois par le mathématicien français Gaspard Monge en 1781. Il a donné plusieurs conférences au pour le grand public, et il anime souvent des rencontres avec des lycéens pour discuter de mathématiques et du travail du mathématicien.