GeomCityLooks

par Carole TERPEREAU

« GeomCityLooks » est un projet que j’ai mené avec ma classe de 3e4 du Collège Jean Rostand de Draguignan (Académie de Nice) pendant l’année scolaire 2019/2020. Son but était de faire des liens entre les Mathématiques, l’art photographique et le patrimoine culturel local, avec pour finalité un concours et une exposition des photos des élèves. Il a la particularité d’allier deux dispositifs : « eTwinning » et « Regards de Géomètre ».

eTwinning est un dispositif de collaboration pédagogique à distance, qui permet de conduire des projets avec des pays de toute l’Europe sur une plateforme sécurisée. Les élèves dracénois ont travaillé en lien avec une classe du Colegiul Tehnic « Ioan Ciordaş » de Beius, en Roumanie, établissement avec lequel j’ai l’habitude de collaborer via eTwinning. Ma collègue de Mathématiques Crina-Aurelia Bercovici et moi-même avons en effet commencé à travailler ensemble en 2010 et avons mené depuis de nombreux projets européens . Dans ce nouveau projet, nous voulions montrer aux élèves que l’on pouvait faire des Mathématiques hors-les-murs, tout en mettant en valeur nos patrimoines régionaux respectifs.

Exemple d’une page du twinspace du projet

Les élèves roumains apprenant le français en seconde langue étrangère, cela a par ailleurs permis à ma collègue de Français et à la Professeure de Français en Roumanie de travailler sur diverses activités langagières, dont une correspondance épistolaire entre nos élèves, âgés de 14/15 ans. Les élèves ont tous été inscrits sur le twinspace (espace de travail collaboratif du projet, accessible avec identifiants). Ils ont ainsi pu suivre à distance l’avancée des publications de leurs partenaires et partager des activités communes sur la plateforme. Le projet a pu ainsi se poursuivre et évoluer malgré le confinement.

Une exposition photographique devait être mise en place par chaque classe sur le thème « Notre ville sous un angle géométrique », puis un concours était prévu entre les deux classes pour élire les trois plus belles photographies dans chaque pays. Avant cela, les élèves dracénois ont participé à de nombreuses activités.

Ils ont d’abord été sensibilisés à l’univers photographique. Grâce à des entrées offertes par l’association Fotovar, ils ont pu découvrir librement des artistes régionaux à l’exposition « Fotovar Draguignan 2019 », artistes qu’ils ont pu interviewer. Puis, en tant que passionnée de photo, je leur ai fait découvrir des photographes sur Instagram travaillant sur les liens entre l’Architecture et les Mathématiques. Les élèves ont pu ainsi voir que les Mathématiques étaient très présentes dans l’architecture urbaine, et que l’œil d’un photographe pouvait arriver à sublimer un lieu grâce à des courbes, des formes géométriques ou des perspectives.

La classe a ensuite rencontré Marc Aubé, artiste photographe dracénois, qui a accompagné les élèves pour la réalisation de leurs futures créations artistiques. Marc les a guidés pour avoir un regard géométrique sur l’environnement urbain, à utiliser la lumière naturelle pour accentuer les contrastes sur l’objet photographié afin de le mettre en valeur. Avec toutes les photos des élèves, Marc a créé en fin de projet une œuvre collective originale sous forme d’une tête de dragon, emblème de la ville de Draguignan.

Les élèves ont alors eu la belle opportunité d’assister à une conférence donnée par M. Richard Strambio, Maire de Draguignan, sur le patrimoine historique et culturel de la ville. Cette conférence a été l’occasion pour eux non seulement d’enrichir leurs connaissances sur Draguignan, mais aussi de repérer des lieux pour les photos du concours.

Puis est venu le moment de mettre tout ce qui avait été appris jusque-là en pratique ! Nous voilà partis pour une balade photos que j’ai organisée sur une demi-journée dans le coeur de Draguignan, en répartissant les élèves par groupes. Chaque groupe (accompagné d’un-e enseignant-e) avait un plan du centre historique dans les mains, avec un quartier bien délimité à explorer et des consignes données par Marc Aubé quant à l’intention à donner lors de la prise de vue : utiliser les contrastes de lumière pour faire apparaître des formes géométriques. Et en avant les smartphones ! Les élèves pouvaient, s’ils le souhaitaient, faire un croquis de l’image qu’ils voulaient capter avant de prendre leur photo. Chaque groupe a aussi eu l’opportunité de visiter l’atelier de Marc et de recevoir ses conseils pendant les prises de vue.
Après la sortie, j’ai envoyé les photos des élèves à Marc pour qu’il puisse donner son avis et choisir celles qu’il comptait utiliser pour créer la composition collective. Les élèves ont eu ensuite des titres à trouver pour présenter au mieux leur photo avec une connotation mathématique.

Nous avons eu ensuite la grande chance de pouvoir accueillir au collège Mme Cécile Gachet, Doctorante en Mathématiques au LJAD de l’Université de Nice, spécialiste en géométrie algébrique complexe. Par son charisme et son dynamisme, Cécile Gachet a su capter l’intérêt des élèves lors d’un atelier « Maths & Photo », permettant d’expliquer mathématiquement aux élèves certains phénomènes visuels présents en photographie, comme par exemple le fait que l’on ait l’impression sur une photo que deux droites vont se couper alors qu’elles sont en réalité parallèles. Elle leur a aussi présenté la notion mathématique d’anamorphose et son utilisation chez certains artistes.

Les interventions de Marc Aubé et de Cécile Gachet ont été rendues possibles grâce à l’Association « Les Maths en Scène ». En effet, le projet « GeomCityLooks » était aussi inscrit au dispositif « Regards de Géomètre » dans le thème « Architecture ». L’association a permis de financer la venue de nos deux référents. Par ailleurs, elle avait aussi organisé pour la mi-mai une exposition à la Chapelle de l’Observance de Draguignan, pour rassembler les travaux des classes inscrites à « Regards de Géomètre » dans mon académie. Notre classe devait aussi participer au colloque de restitution planifié par « Les Maths En Scène » à l’Hôtel de Ville de Draguignan. Ces deux événements n’ont malheureusement pas pu avoir lieu à cause de la crise sanitaire liée à la COVID19…

Cependant des solutions alternatives ont été mises en place pour pallier l’absence d’exposition physique. J’ai utilisé Twitter pour publier régulièrement toutes les photos de mes élèves, l’œuvre de Marc Aubé et une exposition virtuelle que j’avais montée sous forme de video. Par ailleurs, l’association « Les Maths En Scène » a créé un blog sur lequel elle a mis en valeur une quinzaine de projets « Regards de Géomètre » de mon académie, dont le nôtre, et une diffusion en a été faite sur les réseaux sociaux. Enfin, l’association a participé à la « Fête de la Science » en octobre 2020, en exposant à Draguignan les trames des projets publiés sur leur blog. Cela a entre autres permis aux visiteurs de découvrir les activités menées par mes élèves. Voici ci-dessous quelques exemples de photos et la création collective de Marc Aubé, vous pouvez accéder à la vidéo complète ici.

L’œuvre de Marc Aubé

Malgré le confinement, il était vraiment important pour tous d’arriver à finaliser le concours qui était l’un de nos objectifs avec nos partenaires roumains. Nous avons réussi à l’organiser, en construisant des activités collaboratives à distance via la plateforme eTwinning (vote en ligne, correspondance entre les élèves via des murs collaboratifs de positivité comme « Ensemble contre le coronavirus », évaluation du projet par les élèves). Le projet a été récompensé par des labels de qualité eTwinning au niveau national en France et en Roumanie, puis par un label de qualité au niveau européen.

Les photos étaient tellement belles (oui, j’avoue, je suis très fière des créations de mes élèves…) que j’ai eu envie de créer un livre sur notre projet « GeomCityLooks ». Cerise sur le gâteau, la Ville de Draguignan a eu la grande gentillesse de le financer. J’ai alors travaillé sur la maquette avec l’aide précieuse et efficace de Marc Aubé. Ce livre, qui présente les photos réalisées et les différentes étapes du projet, témoigne de l’aboutissement de cette belle aventure pédagogique liant mathématiques, sciences, arts et culture du patrimoine. Un exemplaire de l’ouvrage ainsi qu’une affiche de l’œuvre collective seront offerts à chaque élève dracénois ayant participé (ils sont maintenant lycéens), dès que les conditions sanitaires s’amélioreront et qu’il sera possible de se réunir pour fêter dignement l’événement. Ce livre est une preuve que, même dans l’adversité de la crise sanitaire, la vie a continué et que les Mathématiques ont contribué à assurer la transmission de belles valeurs humaines, scientifiques et artistiques.

Annexe : Domaines et compétences disciplinaires concernés

1) Mathématiques

  • Géométrie du plan et de l’espace
  • Repérage dans le plan et dans l’espace
  • Utiliser et produire des représentations d’objets
  • Développer sa culture mathématique
  • Travailler les Mathématiques en lien avec d’autres disciplines (recommandations du Rapport Villani-Torossian)

2) Français

  • Participer à des échanges oraux
  • Etablir des liens entre des productions littéraires et artistiques
  • Lire des textes non littéraires, des images et des documents divers
  • Enrichir son lexique
  • Exploiter les principales fonctions de l’écrit
  • Adopter des procédés et des stratégies d’écriture efficaces

Intégration des travaux à deux séquences (Se raconter, se représenter/Visions poétiques du monde)

3) Compétences transversales et artistiques

  • Autonomie de l’élève
  • Capacité à travailler en groupes
  • Communiquer et échanger
  • Mettre sa curiosité intellectuelle au service de sa créativité artistique
  • Savoir répondre à des contraintes artistiques et matérielles

4) Compétences culturelles

  • Culture du patrimoine
  • Culture européenne

5) Compétences numériques

  • Utiliser les fonctionnalités de son smartphone pour photographier
  • Internet responsable
  • Publier en ligne
  • Travailler avec des outils collaboratifs en ligne

6) Interdisciplinarité

  • Faire des connexions entre les disciplines étudiées pour mieux les comprendre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *