Les Sac à Maths

À vos maths…, prêts ? Empruntez !

Créé par Sonia MARICHAL, Enseignante au collège et au lycée Saint-Érembert à Saint-Germain-en-Laye (78)


GENÈSE ET OBJECTIFS DU PROJET

J’ai eu envie de réconcilier certains élèves avec les mathématiques, notamment certaines jeunes filles, les aider à s’éveiller et s’émerveiller des beautés de notre discipline, et leur procurer des moments de joie ou de plaisir qui sortent des sentiers des programmes.  

La lecture et les jeux de société m’ont paru être des vecteurs très porteurs pour atteindre cet objectif. Cela permet également de décloisonner certaines disciplines, de faire progresser les élèves sans leur donner l’impression de travailler et de tisser du lien entre collège et familles. 

J’avais vu passer il y a plusieurs années des « boîtes à raconter » et des « boîtes à compter » sur des tweets de collègues de maternelle (malheureusement sans en garder la trace…) et cela m’avait paru une bonne piste à transposer au collège. 

Après avoir testé le prêt ponctuel de livres en 6è, 4è et 1è en 2019-2020, et pratiqué quelques jeux par groupe en vie de classe (6è), j’ai eu envie de formaliser un projet centré sur les jeunes collégiens, un public généralement enthousiaste et curieux. 

Avec le concours de nombreux collègues du réseau Twitter, j’ai établi une liste de plus de 90 jeux qui mobilisent des compétences logico-mathématiques, et une bibliographie mathématique de plus de 100 titres de livres (toujours en cours d’enrichissement) avec des âges associés estimés.

J’ai pioché dans ces listes de quoi remplir les sacs à maths ou « sacamaths » en prenant le soin de définir au préalable des thématiques et des compétences pour chaque objet, afin de proposer des sacs aux contenus variés et complémentaires : 

  • Histoire, Arts visuels, Énigmes 
  • Configurations géométriques 
  • Calcul, fractions, arithmétique, multiplication, numération, probabilités, cryptographie 
  • Déplacement et algorithmes 
  • Lexique maths 
  • Filles et sciences 
  • À quoi ça sert, les maths ? 
  • Esprit critique, raisonnement, logique, classifications 
  • Patience / Observation / Rapidité / Culture mathématique / Habileté manuelle / Planification  

LE CONCEPT

Prêter aux élèves des sacs avec des jeux, des livres ou des objets* mathématiques qu’ils rapportent à la maison pour une durée de 15 jours maximum.

(*) On peut imaginer proposer des robots programmables, du matériel pédagogique Montessori, des solides à manipuler ou autre. Pour l’instant je n’ai pas investi ce créneau.


ASPECTS MATÉRIELS

  • Prévoir la quantité de matériel adapté à l’effectif de la classe. J’ai par exemple 4 sacs dans chaque classe (32 élèves) qui contiennent 6 objets ou plus. Comme j’ai 3 classes concernées, cela me fait 12 sacs différents que j’envisage de permuter entre les classes quand les élèves qui le souhaitent auront emprunté les 4 sacs de leur classe. 
  • Penser au contenu : choisir de préférence des livres et des jeux qu’on connaît ou dont on a plusieurs échos positifs. 
  • Penser au contenant : un sac étanche est souhaitable, par exemple. Pour ma part, c’est mon collège qui m’a fourni des sacs en tissu épais, avec le logo de mon établissement. Je les ai un peu décorés au verso avec des feutres spécial tissu. 
  • Financement des objets : La plupart des jeux et des livres en circulation dans les sacs m’appartiennent en propre, mais ma direction m’a donné un petit budget pour compléter. L’idéal est de pouvoir s’appuyer sur les acquisitions du CDI, d’obtenir un financement local (parents d’élèves, dons de librairies, budget associatif.  
  • On peut aussi acheter d’occasion, par exemple sur https://www.chasse-aux-livres.fr/
  • On peut enfin créer ses propres jeux : imprimante, papier bristol, plastifieuse et rogneuse sont très utiles à cet égard. On trouve des jeux à télécharger sur le site de l’IREM de Caen https://jeux2maths.fr/, sur celui de l’APMEP et sur de nombreux blogs d’enseignants (maternelle, primaire, collège). 
  • Marquer les livres, les jeux et les sacs : nom de l’établissement, de l’association ou de l’enseignant. 
  • Protéger les objets : en prévision de l’usure, j’ai recouvert l’ensemble des livres, et renforcé au scotch certains coins de boîtes de jeux en carton. J’ai parfois mis des articles de revues dans les sacs, en les glissant dans des pochettes transparentes, avec un carton A4 entre les pages pour rigidifier, et en agrafant les pochettes sur la reliure pour constituer un mini livre. 
  • Si on le souhaite, customiser les objets par le biais de QR codes. Sur certains jeux, je renvoie vers un tuto vidéo (Ludo chrono, par exemple). Sur certains livres, des fiches « Pour aller plus loin après la lecture » renvoient vers des vidéos liées à la thématique du livre et accessibles au niveau des élèves.  

ASPECTS MATÉRIELS

  • Informer les parents d’élèves de ce projet lors des réunions de rentrée, pour les impliquer. 
  • Lire avec les élèves et afficher dans les classes une charte de l’emprunteur (respect du matériel et des délais, engagement à remplir une fiche de retour etc.) et un planning des emprunts (untel reçoit le sac n° tant, tel jour). Remarque : La présentation d’un contenu de sac au hasard peut mettre les élèves en appétit. Le fait qu’ils ignorent les contenus des autres sacs ajoute un peu de mystère au lancement du projet. 
  • Mise à disposition sur l’ENT la liste des tous les sacs, avec une description rapide du contenu, et les compétences et thématiques associées. Cela informe les parents des objectifs pédagogiques précis, cela permet à l’élève de vérifier que le sac est complet au moment de le rendre, et cela donner des références accessibles si une famille veut se procurer tel ou tel livre ou jeu. 
  • Retour des sacamaths : L’élève rapporte son sac dans un délai de 15 jours ; ce délai peut être prolongé si l’élève souhaite finir la lecture d’un roman un peu long. Il remplit alors une fiche de retour dans laquelle il indique quels ont été ses objets préférés et pourquoi, et qui ont été ses partenaires de jeu à la maison. 

NB : En période de pandémie, on peut envisager une mise en « quarantaine » des sacs quelques jours entre deux élèves.


ASPECTS MATÉRIELS

Trois mois après le début de ce projet, je suis ravie de m’être lancée à partir de rien ! Les objectifs sont atteints ! 

Les élèves sont très positifs aussi ! Leurs petits témoignages sur les fiches retour sont de précieux indicateurs sur les bienfaits de cette culture mathématique importée à la maison :) On peut en lire ici

Je déplore que certains élèves ne souhaitent pas emprunter de sacs, mais ils peuvent changer d’avis d’ici la fin de l’année ! Je surprends parfois des échanges entre élèves du type « il paraît que le sac n°12 est trop bien ». 

Je reçois même de temps en temps des messages de parents qui me remercient pour ces moments de complicité en famille, qui m’indiquent leur enthousiasme de retomber en enfance ou de voir leur enfant progresser. Certaines familles me redemandent des références, alors j’ai renvoyé un mail de conseils au Père-Noël avec les listes des livres et des jeux. 

Plusieurs collègues sur Twitter m’ont demandé mon fonctionnement, et l’une d’entre elle s’est lancée cette semaine, je suis très contente de partager mon expérience et de voir que cette initiative peut « faire des petits ». J’utilise le mot-clé #sacamaths sur Twitter et j’en parle sur mon blog

On m’a demandé s’il n’y avait pas trop de perte et de casse : à part deux sacs mouillés un jour de pluie torrentielle et un jeu qui n’a disparu que 24 heures, je n’ai pas eu de soucis. 

1 commentaire sur “Les Sac à Maths

Les commentaires sont fermés.