Architecture : écologie et confort d’usage, les défis technologiques de l’homme.

Par Mickaël Joucreau

Le collège que fréquente nos élèves a été réhabilité il y a une quinzaine d’années selon une pratique très linéaire.

La cour de récréation, endroit de détente pour les élèves, est totalement bétonnée avec 3 ou 4 arbres plantés.

Avec le temps, les malfaçons se sont révélées de plus en plus inconfortables : pas de lieu pour s’asseoir, pas d’ombre lors des grosses chaleurs estivales, les salles orientées plein sud sont dures à tenir dès que le soleil apparait.

Ainsi, nous avons voulu proposer un projet à trois classes du collège (6ème, 4ème et 3ème) : réfléchir à un nouvel aménagement pour améliorer le bien-être au collège.

Après un premier sondage, nous avons recueilli le ressenti des élèves et du personnel. Le constat est sans appel, avec des remarques comme « on dirait une prison ».

En collaboration avec une architecte du CAUE78, les élèves ont réfléchi à des modifications à apporter au collège selon trois axes :

  • Aménagement de la cour de récréation pour y aménager des lieux confortables,
  • Amélioration de la façade exposée sud pour un meilleur confort thermique,
  • Réhabilitation du patio, espace méconnu, pour offrir un espace de détente écologique.

Les mathématiques sont un des points importants de ce projet avec le calcul d’échelle ou encore la construction de volumes. C’est alors au fil des recherches que nous avons rencontré l’association « Les Maths en Scène ». L’association, dans le cadre de son projet Regards de géomètre, nous a proposé l’intervention d’un scientifique et d’un artiste. Jason, le scientifique a abordé les anamorphoses avec les élèves.

François Sforza, l’artiste, a accompagné nos élèves pour créer une œuvre d’art mathématique pour installer dans la cour. A travers son travail, il a montré comment les mathématiques pouvaient se mêler à l’art. A partir de flexaèdres, François Sforza a accompagné les élèves à la manipulation de ces volumes et ainsi à créer leur œuvre d’art : l’atome.

Les élèves ont été fiers de ce travail collaboratif. Ils ont activement participé à l’ensemble du projet. Leurs propositions ont été suivis et ils ont ainsi, après débats, créé leur maquette de leur collège idéal, tout en tenant compte des contraintes.

Leur travail a été présenté lors d’un concours organisé par le Département et a obtenu le prix du Design et de l’originalité.

1 commentaire sur “Architecture : écologie et confort d’usage, les défis technologiques de l’homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *